0

Publié

La laine du mois : le Suri

Mais c’est quoi ça du suri!!

Le suri est un camélidé que l’on retrouve dans les Andes.

D'accord mais qu'est-ce qu'un camélidé?

Et bien il existe plusieurs sous-espèces que vous connaissez sûrement : le chameau, le lama, l’alpaga (non alpaca c’est en anglais très chère), la vigogne, le dromadaire etc. Mais eux, j’en reparlerais dans une autre laine du mois.

https://www.manimalworld.net/pages/camelidae/

 

Le Suri fait partit de la famille des alpagas. Et oui, il y a deux sortes d’alpagas; ceux à poils longs et lisses (huacaya) et ceux dit à ‘’rastas’’ (suri). Mais n’allons pas trop dans le détail pour le moment car l’alpaga sera ma prochaine laine pour Novembre. Mais sachez que la population de Suri dans le monde ne représente que 10% des camélidés alpagas (oui, oui, tu comptes bien, ça veut dire 90% de la population sera de huacaya).

https://modakalon.com/blogs/news/types-of-alpaca

 

Le suri est l’alpaga dit à ‘’rasta’’. Son poil est plus brillant, plus ondulé mais surtout, plus rare que l’huacaya. Mais pourquoi on le traite de rastalpaga? Et bien son poil, fin et doux aura tendance à se torsader sur lui-même en poussant. Son apparence, bien qu’atypique n’est pas la seule chose qui fait de lui une bête rare. Comme notre cher ami a son poil qui se groupe et tombe, on peut dire qu’il a moins de laine sur le dos et donc il est plus sensibles aux températures froides. C’Est pourquoi dans les Andes, on le retrouve moins en hauteur. De plus, de mémoire, il n’y a qu’un ou deux élevages de suri ici au Québec. On préfère son confrère qui résiste mieux à nos climats changeant.
https://www.wildrosealpacas.com/pages/1753/about-suri-alpacas

 

Quand on parle du fil Suri, ce n’est pas un 100% poil de suri. Même si on aimerait bien, il reste trop malléable, élastique et fragile. En règle générale, on retrouve en ratio ¾ de duvet (le sous poil doux) et ¼ de fibre autre; le plus souvent se sera de la soie car elle permet de lier les fibres plus facilement et de le rendre plus résistant et plus brillante. Il ne faut pas oublier que le duvet est une fibre très douce mais aussi très délicate. Dans la plupart des fils suri, l’effet bouclé  et le volume de la fibre viendront également de la soie utilisée. Si vous voulez utiliser seul  le suri, il sera important de le marier à une autre fibre pour rendre le brin moins élastique.
Pourquoi préférer l’alpaga au mouton?
Et bien que ce soit le suri ou le huacaya, c’est une fibre hypo-allergène car elle ne possède pas de lanoline (je vous en parle une prochaine fois), elle est aussi douce que le cachemire car son brin est très fin (tu peux lire l’article ici : petites connaissances en bref  T1), elle ne moisira jamais et tout comme la plupart des fibres naturelles, elle ne brûle pas (ou vraiment pas facilement). La finesse du poil permet à la toison d’être très isotherme, donc un habit tricoté en alpaga va garder beaucoup plus de chaleur que de la laine conventionnelle de mouton. Mais attention, il faut absolument mettre du nylon dans les bas sinon, le brin fragile va rapidement percer.
Le suri et le lavage, tout un émoi. Tout comme les fibres naturelles non traitées, il est obligatoire de les laver à la main avec un savon très doux, de ne pas les tordre et de les sécher à plat. Elle se lave très bien mais elle sent extrêmement fort. Alors si ton conjoint ou ton enfant te dit en rentrant que ça sent dont ben le chien mouillé, ou la bergerie icitte, dis-lui juste que tu as lavé ton précieux 😊
On a un beau châle en exposition pour encore quelques jours si vous voulez voir le rendu et la douceur. Il a été fait par Marie-Eve Tremblay de GrandeOurse et c’est un patron de Westknit.
tu veux en apprendre plus?
- https://reducereuserecycleblogdotcom.wordpress.com/2015/05/26/dont-spit-on-alpaca-fibre/
- https://www.wildrosealpacas.com/pages/1753/about-suri-alpacas
- https://www.chile-excepcion.com/circuits-chili/salar-uyuni-depuis-atacama/attachment/imprimir-6
En traitement...

Ajouté au panier avec succès.

Ajouté à la liste de souhaits avec succès.