0

Publié

Dans le monde du tricot, les néophytes parleront de ''laine'' pour toutes les matières que l'on peut tricoter. Cependant, les expertes différencieront les laines (produit des animaux) des fibres (végétales ou chimiques).

Les fibres (végétales et chimiques) :

  •  la viscose de bambou : le bambou n'a pas besoin de pesticide pour pousser. Issu de fibre végétale et d'un processus chimique. Bien que la plante soit écologique, la transformation en viscose est un procédé polluant et non écologique. 
  •  la viscose d'ortie : dans les pays nordique, l'ortie est une des plantes que l'on retrouve le plus car l'une des rares à aimer les milieux humides et riche en azote. Utilisé depuis la préhistoire en Europe elle sera délaissé au profit du coton. Touché fibreux et sec qui permet de garder au frais grâce à sa fibre creuse. Culture ne nécessitant aucun produit polluant, irrigation et biodégradable.
  •  le lyocell : à base de pâte de bois d'eucalyptus. Fibre respirante et absorbante. Aussi connu sous le nom de tencel. Biodégradable. Culture nécessitant peu d'irrigation. Hypoallergène. Ne supporte pas les températures chaudes au lavage.
  •  le SeaCell : fibre  de Lyocell (cellulose) associée à la base d'algues et à de l'argent. Favorise l'absorption et  l'évacuation de l'humidité. Certains lui confèrent des propriétés anti-inflammatoires. Antibactérien.  
  •  la fibre à base de soja : dit aussi soie végétale est une fibre artificielle transformé à partir des protéines se trouvant dans les graines de soja. Biodégradable. Procure douceur et confort.
  •  le lenpur : à base de pin blanc. Les résidus de déchets d'élagages fournissent une fibre ayant des qualités thermorégulatrices. Fibre respirante, anti-odeur et qui absorbe bien l'humidité.
  •  le lin : la plus vielle fibre textile connue. Fibre très fine mais plus résistante que le coton. Absorbe très bien l'humidité et le transfère rapidement vers l'extérieur. Garde au frais l'été mais bien chaud l'hiver. Culture nécessitant moins de pesticides mais qui appauvrit le sol si aucune rotation de culture.
  •  la soie : matière filamenteuse provenant de la production de cocon des papillons. Fibre très douce et soyeuse.
  •  le coton organique : dit aussi coton biologique. Issue de l'agriculture et du commerce équitable. Culture exempte de pesticides chimiques.
  •  la ramie : est une plante dont on extrait les fibres des fleurs au moment de leur éclosion. Fibre écologique renouvelable plus résistante que le coton. Fibre antibactérienne, ne moisit pas, ne craint pas les insectes néfastes. La culture ne nécessite pas d'herbicides ni de pesticides. 
  • le chanvre : fibre très résistante, peu extensible et rigide.
  •  la fibre de lait : obtenue à partir de la caséine de lait elle est mixé à une autre fibre ou à de la laine. Procure une fibre soyeuse et très douce au touché.
  • le coton :

 

Les laines :

  •  les laines : naturelles, pures et vierges offrent un confort et un bien-être sans nuire à la planète. Élastiques et souples, isolantes et thermorégulatrices, résistent au feu, biodégradables, absorbantes et hydrofuges, résistent aux salissures. Ne résistent pas aux attaques d'insectes nuisibles.

 

 

En traitement...

Ajouté au panier avec succès.

Ajouté à la liste de souhaits avec succès.